Aller au contenu principal
Portrait
Accompagnement Giropharm

Portrait de pharmacien Aurélie Beaufils

Aurélie Beaufils est titulaire de la pharmacie de la Collégiale située dans l’hypercentre de Thann (68). Adhérente au Groupement Giropharm depuis un an et demi, elle nous dévoile son implication pour la santé des femmes, et plus particulièrement des futures et jeunes mamans. Une rencontre passionnante !

1. Quel est votre parcours ?

Je suis diplômée de la Faculté de pharmacie de Strasbourg depuis 2010. J’ai beaucoup travaillé en officine dès ma 3e année de pharma, notamment pendant les vacances d’été et les après-midis où je n’avais pas cours. À la suite de mes études, j’ai été adjointe pendant 10 ans dans une pharmacie à Colmar dans le Haut-Rhin. Très attirée par l’orthopédie, j’ai complété ma formation par un DU Orthopédie au début de ma carrière.

2. Pourquoi avez-vous choisi le métier de pharmacien ?

Depuis le lycée, j’étais attirée par les métiers de la santé. J’hésitais entre médecine, pharmacie ou éventuellement kinésithérapie. Ce qui me passionnait dans le métier de pharmacien, c’était d’être au comptoir avec les patients, traiter des dossiers très variés tout au long de la journée, pouvoir échanger avec des profils de patients très différents, et surtout, proposer une prise en charge globale ! Nous ne sommes pas dans une pharmacie où « l’on fait du rythme », je préfère que l’on prenne le temps d’échanger avec la clientèle. La prise en charge et le contact humain m’intéressent autant que la dimension scientifique et santé de mon métier !

3. Quelle est la typologie de votre pharmacie ?

Ma pharmacie est une « jolie petite pharmacie » de centre-ville. Nous sommes dans l’hypercentre de Thann, une ville d’un peu moins de 10 000 habitants. Nous avons plutôt une patientèle d’habitués.

4. Quels sont les aspects de votre métier et les projets qui vous passionnent ?

C’est le contact humain qui me passionne dans mon métier ! J’attache beaucoup d’importance au fait d’être présente au comptoir. J’ai constamment ce besoin de sentir que l’on fait quelque chose pour le bien de la personne que l’on a en face de soi. Je ne veux pas juste être dans la « délivrance de boîtes » sans expliquer la façon de prendre le médicament, les précautions, etc. La prise en charge globale du patient permet aussi d’apporter des conseils plus adaptés. Nous allons essayer de comprendre « le pourquoi » de la demande pour proposer des solutions personnalisées (matériel médical, sport, maintien à domicile, soutien psychologique...). Par ailleurs, nous avons commencé à mettre en place les bilans partagés de médication et des entretiens d’oncologie qui répondent à de vrais besoins des patients.

Depuis 2021, un de mes principaux objectifs est de faire monter mon équipe en compétences. Nous avons mis en place des créneaux pour que toutes les semaines, mes collaboratrices (sept femmes au sein de la pharmacie) aient au minimum une heure de formation. Je pars du principe que plus l’équipe est à l’aise et spécialisée dans différents domaines, plus elle sera efficace dans ses conseils au comptoir.

5. Quelles sont les tâches sur lesquelles vous vous concentrez en priorité ?

J’ai repris la pharmacie en septembre 2019, seulement six mois avant la crise sanitaire ! Ce qui est extrêmement important pour moi aujourd’hui, c’est que mes collaboratrices se sentent bien, car nous passons beaucoup de temps ensemble ! Mon but principal, au-delà de la pharmacie, c’est que les journées soient belles ! La période est déjà suffisamment compliquée…

Mon autre priorité, est d’être vigilante sur la gestion des achats, car c’est le « nerf de la guerre ». La crise sanitaire a changé les choses, nous devons désormais tout optimiser. Le conseil est moins présent et les pathologies hivernales quasi inexistantes avec la distanciation sociale. Cela joue inévitablement sur nos stocks. Il faut donc savoir encore « mieux acheter » qu’avant !

Enfin, nous avons pour objectif de nous lancer dans la Certification Qualité ISO-9001 QMS Pharma®. Une belle opportunité de faire monter en compétences la pharmacie !

6. Votre métier de pharmacien est aussi une manière de vous impliquer pour la santé des femmes, mais aussi des futures et jeunes mamans : pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Dès mon arrivée, nous avons souhaité proposer un service dédié à l’accompagnement de la femme à l’officine, avec un focus particulier sur la femme enceinte. En parallèle, nous sommes aussi en train de travailler sur la mise en place des entretiens oncologie. Pour le moment, nous ciblons principalement le cancer du sein.

Concernant la prise en charge de la femme enceinte et de la jeune maman, l’objectif est d’apporter des conseils santé et de sensibiliser aux bons gestes à adopter (remontées acides, mal de dos, circulation veineuse…). C’est un domaine ou même moi, bien que professionnelle de santé, lorsque j’étais future ou jeune maman, j’avais de nombreuses questions auxquelles je n’avais pas forcement de réponses. La plupart du temps, les demandes et les conseils peuvent se traiter directement au comptoir.

Enfin, nous proposons la Maman-Box au sein de l’officine, un service exclusif Giropharm ! En fonction des envies de la maman et de l’entourage, nous offrons la Maman-Box totalement personnalisée, en y ajoutant :

  • Des magazines créés par Giropharm ;
  • Des supports de communication de l’Ordre National des Pharmaciens sur l’allaitement ;
  • Des fiches pratiques sur : la valise de maternité idéale, des protocoles homéopathiques pour aider à l’accouchement, des échantillons de tisane de framboisier ou des tisanes d’allaitement que nous confectionnons nous-mêmes.

Ce qui est primordial pour mon équipe et moi-même, c’est surtout que les patientes sachent qu’elles sont accompagnées et que nous serons toujours disponibles pour leur apporter des conseils et des réponses sur-mesure.